Le prix J. Tóth

Pour le meilleur article étudiant en hydrogéologie

Historique

Le prix J. Tóth a été créé en l’honneur du fondateur de la Section nationale canadienne de l’Association internationale des hydrogéologues (SNCAIH), le professeur Josef Tóth. Durant sa longue et fructueuse carrière au Canada, le professeur Tóth a non seulement contribué de façon considérable au domaine de l’hydrogéologie canadienne, mais il a été une source d’inspiration pour ses étudiants.

Le prix J. Tóth récompense l’excellence en hydrogéologie et encourage la participation des étudiants au sein de l’AIH-SNC. Le prix vise à inciter les étudiants et les nouveaux diplômés des universités canadiennes à participer aux congrès de l’AIH-SNC et y présenter les résultats de leurs recherches.

Le prix sera attribué lorsque l’AIH-SNC organisera ou co-organisera un congrès national, généralement chaque année, en fonction de la qualité de l’article soumis et celle de la présentation donnée lors du congrès.

Le prix ne sera pas décerné si le comité d’évaluation juge que la qualité des articles soumis est insuffisante.

 

Critères d’admissibilité

  • Les articles soumis doivent être rédigés essentiellement par l’étudiant (à titre d’auteur principal) et doivent traiter principalement de la thèse de l’étudiant ou de l’un de ses travaux de recherche.
  • Au moment de soumettre le résumé de son article, l’étudiant doit poursuivre des études de 1er, 2e ou 3e cycle dans une université canadienne ou être diplômé d’une université canadienne depuis moins d’un an.
  • Ne sont pas admissibles au prix les étudiants s’étant inscrits à des études supérieures après avoir travaillé plusieurs années en hydrogéologie et les étudiants à temps partiel ayant plusieurs années d’expérience en tant qu’hydrogéologue.
  • Le nombre maximal d’auteurs par article est de trois.
  • Les présentations par affiches ne sont pas admissibles.

 

Soumission

Les auteurs désireux de s’inscrire au prix J. Tóth doivent indiquer clairement, au moment de la soumission du résumé de leur article:

  • Qu’ils souhaitent que leur article soit en compétition pour le prix J. Tóth;
  • Que l’auteur principal est admissible en vertu des critères énoncés ci-dessus; et
  • Quelle sera la langue (français ou anglais) dans laquelle ils feront leur présentation.

 

Évaluation

Le vice-président technique de l’AIH-SNC formera le comité d’évaluation. Ce comité sera composé de lui-même et d’au moins deux hydrogéologues canadiens qui seront présents au congrès annuel. Ces juges devront déterminer le lauréat du prix J. Tóth.

Avant le début du congrès, le comité évaluera tous les articles inscrits au prix selon la grille d’évaluation officielle. Les articles seront jugés selon leur mérite sur le plan technique, l’originalité du sujet traité et la qualité de la rédaction. Le comité choisira quels articles feront l’objet d’une évaluation approfondie. De ces articles, les quatre obtenant les meilleurs résultats constitueront les finalistes du prix J. Tóth. Les finalistes seront ensuite évalués en fonction de la qualité de la présentation orale pendant le congrès. Si moins de quatre articles sont retenus, alors seuls ces articles seront évalués au congrès.

Les étudiants finalistes devront présenter leur article au congrès. Ils seront évalués selon la qualité de leur matériel visuel et de leur présentation orale. L’article et la présentation orale comptent chacun pour 50 % de la note finale. L’étudiant obtenant la note cumulative la plus élevée remportera le prix.

Le jugement du comité sera sans appel. La remise du prix se fera au cours du congrès annuel.

 

Prix

Le lauréat recevra un prix en argent d’une valeur de 1,000 $ ainsi qu’un certificat de l’AIH-SNC et un abonnement d’un an à l’AIH-SNC. De plus, le gagnant ainsi que les trois finalistes recevront un prix en argent d’une valeur de 500$ et un abonnement d’un an à l’AIH-SNC. Le résumé de l’article gagnant sera publié dans le bulletin et le site Web de l’AIH-SNC.

 

Renseignements supplémentaires

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le vice-président technique de l’AIH-SNC.